Main menu

La Sibylle Tiburtine - Ecole Flamande vers 1600

Nom oeuvre : La Sibylle Tiburtine
Epoque : XVII°
Ecole : Flamande
Etat : Bon état
Matière : Huile sur panneau
Dimensions : 61 cm (l) x 78 cm (h) x (p)
Vendu

La Sibylle Tiburtine  -  Ecole Flamande vers 1600

 

Porte une annotation au dos sur une étiquette

Texte au verso : « …..... --- la peinture ci-contre représente la Sibylle Tiburéenne peinte au XVI° siècle dans l'atelier de Raphaël. C'est une copie ou une réplique de l’œuvre peinte par ce grand peintre, en 1514 dans l’Église Santa Maria della Pace. Le panneau, qui a dû être consolidé, est d'ailleurs bien de l'époque. C'est du Raphaël le plus hardi et le plus robuste.

La Sibylle Tiburéenne est celle qui fit voir à l'Empereur Auguste la Vierge et l'enfant Jésus avant leur venue. » 

Une mystère subsiste : bien que soit précisé « Sibylle Tiburtine » sur la face de la peinture, notre Sibylle présente un "rameau d'or", attribut de la Sibylle de Cumes, qui a prophétisé la venue du Christ. (Souvent représentée plutôt âgée avec un turban comme coiffure)  cf. la fresque "Les Sibylles" de Raphaël dans l'Eglise N-D de la Paix à Rome. De plus la Sibylle n° X est la Sibylle Agrippa ou Agrippine (Concile de Trente 1542).

Le symbolisme de la coupe s'applique au Graal médiéval : vase recueillant le sang du Christ, la coupe contient le sang – principe de vie – et homologue du cœur.

Le Graal est à la fois vase et livre et possède donc une double signification : révélation et vie.

La coupe du salut, ou des délivrances, est à la fois réalité cultuelle et symbole d'actions de grâce.

Dans la main de la Sibylle, elle est donc symbole de la  révélation du message divin et annonciation de la venue du Christ.

Les Sibylles, de Cumes, et Sibylle de Tibur Prêtresses d'Apollon sont chargées de révéler les prophéties. Elle ont donc inspiré de nombreuses œuvres.
En 1485, le peintre Florentin Domenico Ghirlandaio l’a mise en scène dans une fresque de la Cappella Sassetti à Santa Trinità de Florence. En 1514, Raphaël l’a également représenté dans l’église Santa Maria della Pace à Rome. Vers 1575-1580, le peintre français Antoine Caron (1521-1599) met en scène la Sibylle avec l’Empereur Auguste dans un tableau conservé au Musée du Louvre –

Celle de Tibur, qui aurait fait voir à l'empereur Auguste une apparition de la Vierge à l'Enfant, a inspiré plusieurs peintres dont Konrad WITZ (1395-1447) "l'empereur Auguste et la Sibylle de Tibur" panneau polyptique de Bâle Musée de Dijon) mais aussi VAN DER WEYDEN (1399?-1464)(volet triptyque de la Nativité, Berlin), Berretini PIETRO, dit PIETRO DA CORTONA (1596-1669).

Signé : anonyme
Epoque : Ecole Flamande vers 1600
Thème : Religieux
Technique : Huile sur panneau – consolidé au dos - restaurations anciennes – Bon état
Format : Avec cadre 78.5 x 61 cm - Sans cadre 66 x 47.5 cm 
Cadre : Bois noirci - bon état

Galerie France (siège)

Galerie privée 
Sur rendez-vous 7/7 jours 
Avignon / France

 

Galerie Chine

Star River, Xin He Road
030006 Taiyuan, Shanxi
China

Galerie Sculptures

 Voir le site