Main menu

La Vierge protectrice – Ecole Allemande du XVII°

La Vierge protectrice  – Ecole Allemande du XVII°

 

La Vierge de miséricorde (dite aussi protectrice ou tutélaire, « du manteau », « de merci ») est une des variantes iconographiques de la peinture chrétienne du thème de la Vierge Marie.

Ce thème est un des thèmes des peintures gothique et byzantine qui signifie la bienveillance de la Vierge Marie à l'égard des humbles et des faibles.

Suite à son admission dans un couvent de Dominicaines (ou de Cisterciennes – la Règle Cistercienne étant une branche réformée de la Règle Dominicaine par Robert de Molesme, fondateur de l'Abbaye de Cîteaux), une novice entrant dans les ordres se fait représenter avec la Supérieure du Couvent, sous la protection de la Sainte Vierge.

Il pourrait s'agir d'une représentation de Sainte Mechtilde de Hackeborn et de Gertrude de Helfta, toutes deux cisterciennes au couvent de Helfta, en Thuringe, la première ayant recueilli la seconde encore enfant.

Sainte Mechtilde de Hackeborn est née en 1241 et morte en 1298. Figure de la Mystique rhénane, cette moniale cisterciennes initiatrice de la dévotion au Sacré-Cœur. En 1261, elle recueille celle qui deviendra Gertrude de Helfta, une orpheline alors âgée de cinq ans, dont elle assurera la formation intellectuelle et spirituelle1. C'est le début d'une grande amitié, qui durera jusqu'à la mort de Mechtilde, le 19 novembre 1298.

 

Signé : anonyme
Epoque : Ecole Allemande du 17ème
Technique : Huile sur toile  - Toile d’origine - Bon état
Format : avec cadre 74 x 62 cm – Sans cadre 66 x 54 cm
Cadre : Bois doré récent – Très bon état

Galerie France (siège)

Galerie privée 
Sur rendez-vous 7/7 jours 
Avignon / France

 

Galerie Chine

Star River, Xin He Road
030006 Taiyuan, Shanxi
China

Galerie Sculptures

 Voir le site